Entretien de sa pompe à chaleur : Comment s’y retrouver ?

Une pompe à chaleur (PAC) demande un entretien régulier si vous voulez la maintenir en bon état de fonctionnement et pendant longtemps. Au vu de sa complexité et du danger qu’elle peut représenter, la pompe à chaleur ne peut être entretenue de manière approfondie que par un professionnel, au moins une fois par an. Toutefois, vous pouvez aussi y effectuer un entretien basique, comme procéder au nettoyage des filtres tous les 6 mois ou encore nettoyer régulièrement l’unité extérieure de votre PAC à aérothermie.

L’entretien est obligatoire pour les PAC avec au moins 2 kg de fluide frigorigène

Vous devez tout d’abord savoir que le décret du 31 mars 2010 a rendu obligatoire la vérification par un technicien qualifié des pompes à chaleur d’une puissance de plus de 12 kW (disposant de plus de 2 kg de liquide frigorigène). De plus, une inspection de l’ensemble du système doit être effectuée au moins une fois tous les 5 ans. Et en cas de remplacement ou d’installation d’une nouvelle pompe à chaleur, une inspection complète devra être effectuée au plus tard au cours de l’année civile suivant l’installation.

Ainsi, afin de vous conformer à la réglementation, vous pouvez solliciter auprès de votre installateur un contrat d’entretien, pour qu’un professionnel s’occupe régulièrement de votre PAC. Celui-ci viendra assurer la maintenance préventive et curative de votre équipement.

Faire un entretien annuel c’est assurer un bon fonctionnement

Afin de garantir le bon fonctionnement de votre pompe à chaleur, ainsi que pour prolonger sa durée de vie, un entretien régulier sera nécessaire. La PAC étant un équipement complexe et dangereux, vous ne pouvez pas assurer sa maintenance vous-même, à part pour des tâches basiques comme nettoyer les filtres ou l’unité extérieure.

Vous devez donc confier ce travail à un professionnel, qui assurera périodiquement une révision complète et un entretien approfondi de votre PAC. L’idéal étant de faire cette maintenance approfondie au moins une fois par an, nous vous recommandons de souscrire à un contrat d’entretien annuel auprès d’un professionnel agréé.

Vous pouvez réaliser vous-même un entretien courant

Au vu de la complexité et du danger que peut représenter une pompe à chaleur, vous ne pouvez vous limiter qu’à des travaux d’entretien basiques. Comme par exemple nettoyer l’unité extérieure, si vous disposez d’une pompe à chaleur à aérothermie. Vous pouvez aussi nettoyer les filtres de l’unité intérieure (quel que soit votre type de pompe à chaleur) une à 2 fois par an, afin d’assurer la bonne diffusion de l’air et d’améliorer les performances de votre PAC.

Pour nettoyer l’unité extérieure de votre PAC à aérothermie, vous devez tout d’abord arrêter la pompe à chaleur, puis vérifier qu’il n’y a aucun obstacle à la circulation de l’air. Ensuite, utilisez un plumeau pour retirer la poussière et les toiles d’araignée au niveau de la turbine. Puis, nettoyez la coque de l’appareil avec un produit lavant et enfin assurez-vous que le support du bloc ne soit pas fendillé ou abîmé.

Pour nettoyer les filtres de l’unité intérieure, vous devez éteindre la pompe et ouvrir le bloc. Ensuite, retirez le filtre afin de le dépoussiérer et le nettoyer avec de l’eau savonneuse. Une fois que le filtre est sec, vous pouvez le remonter. Mais avant, vous pouvez passer tout d’abord un coup de chiffon sur le bloc.

Le contrat d’entretien : un coût à ne pas oublier

Comme mentionné précédemment, il est primordial d’avoir un contrat d’entretien annuel auprès d’un professionnel pour votre PAC, afin de garantir son bon fonctionnement et assurer sa longévité. Mais il faut garder à l’esprit que cet entretien a un coût non négligeable, sans compter le fait que des pannes imprévues peuvent survenir à tout moment.

Vous devez donc prévoir dans votre budget au moins 200 à 300 € par an pour l’entretien préventif. De plus, selon la nature de la panne, vous pouvez dépenser environ 100 à plus de 600 € par intervention pour une réparation ponctuelle.

Retour haut de page