Comment Cacher le Vis-à-vis avec ses Voisins sans Perdre d’Espace ?

Il existe diverses solutions pour profiter de son jardin en toute discrétion et se protéger du vis-à-vis sur votre jardin ou votre terrasse. Vous avez le choix entre la construction d’une clôture et l’installation d’un jardin végétale. Voici quelques idées pour se protéger d’un vis-à-vis sur les voisins.

Comment se protéger de la vue des voisins ?

Grande clôture en bois blancs dans un jardin avec des petits buissons

L’un des meilleurs moyens pour sécuriser votre propriété et être complètement dissimulé des regards consiste à utiliser une clôture. Les clôtures sont décoratives et facilement personnalisables puis permettent de bénéficier de nombreux avantages.

Elles peuvent en effet être fabriquées avec différents types de matériaux comme le bois, le PVC, le fer forgé, etc. Elles sont donc conçues pour se marier avec le style de décoration de votre maison.

Disponibles dans des modèles variés et dans toutes les formes, elles s’adaptent aussi à tous les goûts et à tous les besoins. En parlant de goût, faites un tour sur www.la-cloture-francaise.fr pour trouver la clôture qui correspond à vos envies.

Une autre solution pour se protéger de la vue des voisins est l’utilisation des végétaux. Parmi les plantes les plus utilisées, il y a notamment le chèvrefeuille grimpant, le bambou, le laurier-tin, la clématite, l’escallonia et le jasmin étoilé.

Quelles démarches administratives pour installer une séparation avec ses voisins ?

Femme devant son ordinateur travaillant et prenant des notes

Plusieurs règles doivent être respectées avant d’installer une clôture de séparation avec ses voisins. En effet, avant de commencer les travaux, vous devez vous assurer qu’il n’existe pas une servitude de passage sur votre terrain. Vérifiez également que votre projet ne constituera pas une gêne pour les voisins.

Il faudra ensuite prendre connaissance des règles locales d’urbanisme en fonction de votre lieu d’habitation. Des normes spécifiques peuvent être exigées en ce qui concerne les matériaux utilisés, la hauteur de la clôture ou même les couleurs autorisées.

Ces informations peuvent être consultées dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou dans le POS (Plan d’Occupation des Sols) de votre commune. Le cas échéant, vous pouvez regarder le règlement de copropriété de votre logement. Une fois que ces informations sont vérifiées, vous devez faire une déclaration préalable de travaux à votre mairie via le formulaire Cerfa n° 10073 01.

Dois-je informer mon voisin de l’installation de la clôture ?

Deux voisin discutant ensemble à travers leur clôture

Vous n’avez pas l’obligation d’informer votre voisin pour installer une clôture lorsque celle-ci est entièrement sur votre propriété. En revanche, si elle est construite sur la limite de propriété entre vous deux, vous êtes tenu de l’informer afin d’éviter tout litige.

Lorsque vous partagez les coûts de construction avec votre voisin, la clôture ira généralement au-dessus de la limite de propriété. Il s’agit dans ce cas d’un mur mitoyen. De plus, votre voisin sera impliqué dans la prise de décision dès le début du projet. Par contre, si vous assumez seul les coûts de construction, il est dans ce cas conseillé de construire la clôture à l’intérieur de votre propriété.

Retour haut de page